Conférence 2018 pour les Autochtones gradués de la CCGGL

GGCLC Indigenous Alumni

La conférence 2018 pour les Autochtones gradués de la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership se déroulera à Calgary du 4 au 6 mai 2018, à l’hôtel Calgary Marriott Downtown.

La CCGGL couvrira les frais d’hébergement à Calgary ainsi que les repas à partir du jeudi 3 mai en soirée, jusqu’au diner le dimanche 6 mai. Les participants sont responsables pour tous les frais liés au transport. Du soutien financier est disponible pour ceux et celles qui éprouvent des difficultés financières.

 

Pour télécharger une version imprimable de ce programme, veuillez cliquer sur l’icône PDF  

 

Objectifs :

Développer les aptitudes au leadership des membres des peuples autochtones vivant dans les communautés urbaines, rurales et éloignées au Canada.

Mettre en relation tous les Autochtones anciens de la CCGGL de toutes les éditions, tous les secteurs d’activité et toutes les régions.

 

Commanditaires de la conférence

GGCLC Indigenous Alumni Sponsors

 

Horaire de la conférence

Le jeudi 3 mai
15 h
Ouverture des inscriptions (Calgary Marriott Downtown, 2e étage)

18 h 30
Réception au restaurant ONE18, situé dans l’hôtel (Rez-de-chaussée)

Le vendredi 4 mai – Journée complète de plénière
6 h
Cérémonie du lever du soleil avec M. Herman Yellow Old Woman (2e étage)

7 h 30
Accueil et ouverture traditionnelle avec M. Herman Yellow Old Woman

7 h 45
Allocution de la présidente, Roberta Jamieson

8 h
Qu’attendez-vous de cette fin de semaine dont nous passerons ensemble ?

  • Les participants auront l’occasion de faire part de leurs attentes envers la conférence

8 h 30
Les politiques publiques au Canada

  • Wayne Wouters
    Conseiller en planification stratégique et en politique, McCarthy Tétrault
    et Ancien Greffier du Conseil privé, Gouvernement du Canada
  • Revue des sujets qui se disputent l’attention du public et du gouvernement au Canada, dont les grandes questions relatives aux Autochtones comme la réconciliation, la santé et l’éducation.
  • Le changement démographique dans les pays, régions et communautés qui appuiera les politiques sociales et économiques et la politique au Canada au cours des 25 années à venir.
  • Chaque région et groupe ont des priorités. Comment s’assurer que les grandes questions relatives aux Autochtones resteront des priorités dans la sphère des politiques publiques ?

9 h 30
Les progrès en matière de santé et d’éducation chez les Autochtones et les défis qu’il reste à affronter

  • Michael DeGagné
    Président et vice-chancellier, Nipissing University

    Lydia Hwitsum
    Ex-présidente, First Nations Health Authority

  • La situation actuelle en matière de santé et d’éducation chez les Autochtones et les fossés entre les communautés.
  • Les réussites et les défis des organisations qui font des percées comme l’Autorité sanitaire des Premières Nations en Colombie-Britannique.
  • Les liens entre l’éducation et la santé, et les progrès évidents.

11 h 00
Entrepreneuriat autochtone et création d’emplois

  • Nicole Bourque-Bouchier
    Chef de la direction et copropriétaire, The Bouchier Group
  • Des entrepreneurs expliquent les raisons de leur succès et comment ils voient les possibilités de croissance.
  • Comment les communautés et les gouvernements peuvent faciliter le développement des aptitudes de ceux qui prennent des risques tout en les encourageant, et comment nous pouvons continuer à créer des emplois dans nos communautés.

12 h
Repas et période libre

13 h 15
Les qualités essentielles aux relations fructueuses

  • Kim Baird
    Kim Baird Strategic Consulting, et Ancienne chef de communauté Tsawwassen First Nation

    Calvin Helin
    Auteur et président, Eagle Spirit Energy

    Donald R. Lindsay
    Président et chef de la direction, Teck Resources Limited

    Mark Little
    Chef de l’exploitation, Suncor Énergie

  • Leçons sur les aptitudes au leadership données par des leaders actuels des domaines entrepreneurial, gouvernemental et social. Il sera particulièrement question de résilience, de communication ainsi que de l’établissement de partenariats économiques et politiques avec des sociétés canadiennes et les principaux gouvernements qui profiteront à long terme aux communautés.

15 h 30
Tirer parti de nos forces actuelles

  • Dawn Madahbee Leach
    Vice-présidente, National Indigenous Economic Development Board, et Directrice générale, Waubetek Business Development Corporation

    Harold Calla
    Président du Conseil, First Nations Financial Management Board

  • Examen de nos acquis relativement aux défis qui nous attendent qui comprendra des exemples de la manière dont les communautés tirent parti de leurs forces comme dans l’Initiative des corridors de commerce et de transport.
  • Comment mieux travailler ensemble en tant que Premiers Peuples pour apprendre les uns des autres.
  • Comment les communautés possédant des ressources et des aptitudes peuvent-elles subvenir à leurs besoins et à ceux d’autres ? Comment le leadership peut-il améliorer les choses ?

17 h 15
Départ en autocar vers Blackfoot Crossing

18 h 30 – 22 h 30
Centre culturel de Blackfoot Crossing (lieu de la signature du Traité no 7)

  • Grillades et mets traditionnels
  • Présentation et échanges culturels

Le samedi 5 mai – Huit tables rondes en matinée et plénière en après-midi
6 h
Exercice au lever du soleil (jogging, yoga)
7 h 30
Message de la présidente et prière avec Mme Doreen Bergum
7 h 50
Message de Dre Marie Delorme, C.M., modérateur de la séance : Description de la formule et des rapports

  • Journée d’interaction
  • Chaque participant pourra choisir deux sujets traités parmi les huit tables rondes offertes (Voir la liste des tables rondes au bas de l’horaire)
  • Chacune des tables rondes durera environ deux heures
8 h 00
Première table ronde
10 h
Deuxième table ronde
12 h 30
Repas et période libre
14 h
Plénière : Retour sur les tables rondes avec Dre Marie Delorme, C.M.

  • Le modérateur fera un compte-rendu des principaux résultats, liens et conflits
  • Principaux fils conducteurs (se connaître soi-même, connaître la communauté et connaître le pays)
  • L’influence des valeurs autochtones sur les résultats
  • Comment multiplier nos succès ?
  • Résumé
19 h
Événement avec les anciens de l’Alberta au restaurant Bank & Baron Pub (À l’arrière de l’hôtel)
Le dimanche 6 mai
7 h 45
Message de Roberta Jamieson et description du programme de la matinée
8 h
Table ronde de 60 minutes sur le mentorat de pairs : Réalisez-vous tout ce que vous souhaitez réaliser ? Quelles difficultés affrontez-vous ? Comment les anciens peuvent-ils s’entraider ? Pouvons-nous établir un réseau plus solide afin de mieux travailler ensemble ?
9 h 00
Prochaines étapes

  • Qu’a signifié pour vous votre participation à la CCGGL ?
  • Comment les anciens participants Autochtones de la CCGGL peuvent-ils poursuivre le dialogue au terme de cette conférence?
  • Quel rôle la CCGGL devrait-elle jouer pour faciliter la réconciliation au Canada ?
  • Comment nous y prendre ? Comment intéresser nos collègues autochtones ?
11 h 00
Récapitulation et discussion sur les prochaines activités de réseautage et de mentorat, les réunions et l’organisation du comité de planification des anciens participants Autochtones de la CCGGL.
11 h 30
Conclusion de la conférence

Tables rondes :

Question : Qu’est-ce que la prise de décisions partagée? Existe-t-il des différences marquantes entre les processus de prise de décisions autochtones et non autochtones au sein du gouvernement et dans les entreprises au Canada? En quoi sont-ils similaires, et jusqu’où ce qui les différencie peut-il définir la nature des résultats? Ces processus peuvent-ils être compatibles? Devraient-ils opérer ensemble? Que devrait-on renforcer ou déconstruire dans l’intérêt de la prochaine génération?

Question : Le leadership autochtone, aujourd’hui et demain. Qu’est-ce qu’un leadership progressiste aujourd’hui? À quoi reconnaît-on le succès d’un leader aujourd’hui? Les indicateurs de réussite sont-ils les mêmes pour les leaders autochtones? Les leaders actuels doivent-ils être les mentors de la prochaine génération de leaders? Peut-on envisager la possibilité qu’un(e) Autochtone devienne premier ministre provincial d’ici 25 ans?

Question : Où les visions du monde se rejoignent-elles? Comment échanger sur nos vues concernant les priorités, les responsabilités et la prise de décisions dans la sphère entrepreneuriale et d’autres milieux principalement non autochtones? Où le fait-on aujourd’hui? La participation autochtone et la prise de décisions partagée s’en trouvent-elles renforcées? L’image que les Canadiens ont d’eux-mêmes s’en trouve-t-elle changée?

Question : Comment définir notre bien-être. Dans quels domaines connaissons-nous la réussite et des retards? Nous manquons de ressources en matière de santé, d’éducation et de programmes sociaux, mais pouvons-nous mieux faire avec celles dont nous disposons déjà? Une meilleure collaboration est-elle envisageable? Pouvons-nous mieux échanger sur ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas?

Question : L’état d’esprit et les aptitudes d’un entrepreneur. Comment promouvoir davantage l’esprit d’entreprise dans nos communautés? Que peut-on faire pour que les nouvelles entreprises restent dans nos communautés? Où trouvons-nous des exemples de progrès en matière de création de nouvelles entreprises? Quels sont, dans notre pays, les accélérateurs dont nous pourrions tirer avantage?

Question : Comment faire de l’inclusion des Autochtones un facteur d’avancement essentiel? Quels sont les défis que représentent, dans nos communautés, nos écoles et nos organisations, la définition et la mise en oeuvre d’une réconciliation concrète? Où, dans notre pays, excelle-t-on dans le domaine de l’apprentissage interculturel (et sa part de désapprentissage)? Quels sont les résultats obtenus? Comment peut-on en faire profiter tous les Canadiens? Quel objectif le Canada devrait-il viser en ce sens?

Question : Quelles voix racontent l’histoire du Canada? Comment les leaders peuvent-ils contribuer à mieux faire connaître à tous les Canadiens le récit historique inclusif de leur pays? Une réconciliation est-elle envisageable si nous continuons à raconter des versions différentes de l’histoire du Canada? Les médias grand public, institutions culturelles et systèmes scolaires exercent-ils un effet constructif ou négatif à cet égard? Peut-on espérer que la population en général veuille réellement découvrir la véritable histoire de notre pays?

Question : Leadership et bien-être des familles. Rien n’est possible si les membres de nos familles ne sont pas sains de corps et d’esprit. Comment pouvons-nous, en tant que leaders, combler le fossé entre le bien-être des enfants et celui des familles dans chaque communauté? Comment le leadership change-t-il les choses aujourd’hui? Comment mesurer nos progrès? Comment échanger sur nos réussites? Comment les communautés peuvent-elles s’entraider, quels que soient les régions, les héritages culturels et les ressources financières?

PARTICIPANTS DE LA CONFÉRENCE 2018
Détails à venir