Jenny J. H. Ahn

Jenny J. H. Ahn's Portrait
Jenny Ahn est adjointe au président national d’Unifor, Jerry Dias. Le plus grand syndicat du secteur privé, Unifor compte quelque 310 000 membres travaillant dans tous les principaux secteurs de l’économie canadienne.

Mme Ahn est notamment responsable des négociations aux niveaux national et provincial avec le CN, le CP, Via, Jazz, Nav-Canada et d’autres sociétés des domaines du transport et de la vente au détail.

Pour défendre les travailleurs du commerce du détail partout au pays et améliorer leur situation précaire, Mme Ahn a mené les récentes négociations d’Unifor avec Metro et Loblaws pour 98 épiceries, c’est-à-dire plus de 10 000 employés. Ceci a mené à des changements notables et historiques quant à l’établissement des calendriers, une hausse des salaires et à l’avancement des droits de la personne dans leur milieu de travail.

Mme Ahn a commencé sa carrière en tant que déléguée syndicale, pour ensuite devenir présidente d’unité, puis présidente de la section locale 40 à Toronto. C’est dans ce dernier rôle qu’elle a défendu les droits de syndiqués de divers domaines d’activité, dont ceux du textile et du commerce de vêtements, des services de protection, de la fabrication, des services, de l’hébergement, des concessionnaires automobiles et des soins de santé. On l’a ensuite élue au Conseil exécutif national (NEB), devenant ainsi la première femme de couleur et la plus jeune personne à en faire partie.

Depuis toujours, Mme Ahn se consacre à la défense des droits de la personne et à l’équité. Lorsqu’elle occupait son premier poste syndiqué à l’organisation PACE Independent Living, elle a représenté des personnes handicapées.

Dans le cadre de ses fonctions syndicales, Mme Ahn s’intéresse notamment aux questions relatives à la justice sociale qui touchent les travailleurs de sa communauté. Elle est membre fondatrice et ancienne coprésidente de l’Alliance des travailleuses et travailleurs canadiens d’origine asiatique, une organisation communautaire composée de syndicalistes progressistes canadiens d’origine asiatique et d’alliés. De plus, elle s’investit dans divers projets communautaires et participe à l’organisation de la marche annuelle de la Journée internationale de la femme à Toronto.

En 2012, on a décerné à Mme Ahn le prix de l’Alliance urbaine sur les relations interraciales pour sa constance dans la lutte contre le racisme et dans la promotion de l’inclusion et de la diversité.

Page Précédente