Témoignages

Lors de la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership, j’ai découvert des points de vue et des réalités que je n’aurais pas pu connaître dans ma carrière en services bancaires d’investissement. Certaines de mes convictions solidement ancrées ont été remises en question ou modifiées. Pour réussir en tant que personnes et que pays, nous devons mieux comprendre en quoi consiste notre diversité et apprendre les uns des autres. C’est ce que la CCGGL permet de faire. Elle m’a non seulement permis de nouer des amitiés durables, mais aussi de bâtir un réseau de gens qui écouteront mes questions, me feront réévaluer mes opinions et bonifieront mes idées. Ces gens sont les collègues de mon groupe d’étude, tous les participants à la Conférence et nos conférenciers. Grâce à la CCGGL, je crois être devenu un employé meilleur, plus attentif, et un Canadien plus fort.
Adam Janikowski (2017)
Placements, Asie-Pacifique
CIBC Marchés financiers

J’ai eu plusieurs occasions dans ma carrière de suivre diverses formations ou événements de concertation ou de leadership, mais aucune n’avait eu cette portée sur moi et sur le groupe. Tout est si bien pensé, du choix des participants à la constitution du groupe et au rythme de la tournée, du choix des conférenciers aux moments forts en grands rassemblements. Plonger complètement dans l’expérience, c’est se commettre et prendre des risques, mais c’est aussi apprendre et se découvrir. J’ai maintenant une plus grande force, une plus grande portée: j’ai confiance que si nous réunissons les bonnes personnes autour d’une table, tout est possible. Cette charge positive va me suivre très longtemps pour le reste de mon parcours professionnel, j’en suis certaine.
Marie-Lyne Brunet (2017)
Directrice générale
Je Passe Partout

Lorsqu’on me questionne sur ce que j’ai vécu durant la CCGGL, il m’est difficile de bien expliquer jusqu’à quel point cette conférence fut transformative. L’opportunité de rencontrer d’autres leaders et d’en apprendre davantage sur leurs expériences, expertises et milieux dans un contexte aussi unique et stimulant fut tout simplement incroyable. Nous devons tout d’abord créer des liens en tant qu’être humain, afin de nous permettre d’évaluer et questionner les valeurs et visions de tous et chacun. Cette formule nous pousse à réfléchir sur notre propre style de leadership et de considérer la pertinence d’approcher des situations différemment. Je suis reparti de cette conférence avec de nouveaux amis, un impressionnant réseau d’anciens, et un désir renouvelé d’en faire davantage pour aider à bâtir un meilleur pays.
Sarah Midanik (2017)
Présidente et chef de la direction
The Gord Downie and Chanie Wenjack Fund

L’expérience de la CGGCL a changé ma vie : elle a grandement augmenté ma volonté et ma capacité d’apporter des changements positifs dans les communautés desquelles je fais partie.
Louis-Samuel Jacques (2017)
Conseiller d’affaires
BDO

« Les leaders réécrivent le scénario. » Cette simple mais puissante vérité qui a souvent fait surface pendant la Conférence continue de se manifester dans ma vie. La CCGGL met en valeur les piliers du leadership, soit l’empathie, l’humilité, l’intégrité, la curiosité, ainsi que la volonté de revoir vos opinions en accueillant différentes perspectives, tensions et intentions afin de grandir personnellement et d’en faire profiter votre communauté et le reste du monde. Je suis revenue d’Ottawa, mais pas de la Conférence. Elle reste toujours en vous. Vous restez prêt et décidé à contribuer chaque jour à un meilleur scénario. Et chacune des personnes que j’ai rencontrées lors de la CCGGL écrivait à sa façon un meilleur scénario pour le Canada. La Conférence est magique, et y participer constitue un privilège exceptionnel.
Anthony Pesklevits (2017)
Directeur, Secrétariat des politiques, ministère des Forêts, des Territoires et des Opérations des ressources naturelles
Gouvernement de la Colombie-Britannique

J’estime que c’est l’un des meilleurs programmes de développement du leadership proposés au Canada. Ma participation à la CCGGL a définitivement influé sur ma vie personnelle et professionnelle. Je suis revenu chez moi changé. J’avais noué des relations durables et, ce qui compte encore plus, j’en savais plus sur moi-même et sur notre beau pays, ce qui contribuera toujours à mon cheminement en tant que leader.
J’ai été l’une des heureuses personnes choisies pour aller dans les Territoires du Nord-Ouest et constater la résilience des cultures Autochtones du vrai nord ainsi que l’importance du mouvement de vérité et réconciliation. Il reste beaucoup de travail à faire avant que nous puissions former tous ensemble une seule et même nation.
Chris Wasilenchuk (2017)
Vice-président
Construction Maintenance & Allied Workers Canada, section locale 1995

En m’inscrivant à la Conférence du Gouverneur Général sur le leadership, jamais je n’aurais imaginé que cette expérience changerait ma vie sous tous ses aspects. Deux semaines intensives à rencontrer des personnes et organisations qui changent le monde à leurs manières, qui écrivent l’histoire. Ces rencontres ont bouleversée ma vie, ont provoquées une remise en question constante de mes connaissances et m’ont fait grandir à chaque minute de cette expérience. J’y ai rencontré des personnes touchantes et inspirantes, des gens auxquels je n’aurais jamais pu avoir accès, mais surtout, j’y ai rencontré des participants extraordinaires avec qui nous avons tissé des liens très forts tout au long de ce parcours. Le dicton « seul on va vite, à plusieurs ont va plus loin » prend tout son sens à la Conférence! Tous les jours je repense à mon expérience et je m’en sers pour mieux analyser les situations, et bonifier mes décisions professionnelles et personnelles. J’aurais voulu que l’expérience ne s’arrête jamais!
Eric Labelle (2017)
Directeur, intelligence opérationnelle et innovations
Ville de Brossard

En proposant des conférences, des visites et des discussions entre pairs, la CCGGL multiplie les occasions d’apprendre. Mais ce qui la distingue, c’est son atmosphère d’aventure qui invite à l’ouverture d’esprit, la curiosité et à la franchise. Après la plénière d’ouverture, mon groupe d’étude a exploré la Nouvelle-Écosse, une toile de fond belle et complexe propice à une réflexion nouvelle sur des questions d’ordre social, environnemental ou économique. Je suis sûre que chaque participant, et probablement aussi les conférenciers et les hôtes, a trouvé l’expérience très intéressante professionnellement et personnellement. La Conférence est précieuse parce qu’elle permet de prendre du recul et de comprendre la signification et l’importance de notre travail pour la communauté canadienne. Ce que j’y ai appris a tout simplement rendu mon travail plus utile.
Sybil Wa (2017)
Associée principale
Diamond Schmitt Architects, New York et Toronto

C’est en essayant de répondre à des questions complexes que notre équipe a compris quel était notre rôle en tant que leaders, soit de toujours remettre en question le statut quo. Il semble évident que pour influencer positivement le futur de notre pays, les leaders doivent travailler ensemble afin de penser autrement et développer un sentiment de confiance envers chacun. Cette expérience inoubliable m’a donné l’opportunité d’entendre des opinions et positions différences, en plus d’ouvrir mes horizons sur la beauté de notre pays qui, sans la CCGGL, n’aurait jamais été possible. J’appliquerai certainement tout ce que j’ai appris durant ces deux semaines dans toutes les facettes de ma vie personnelle et professionnelle.
Olivier Joyal (2017)
Vice-président Environnement
WSP Canada Inc.

La CCGGL m’a fait vivre une expérience qui m’a changée pour toujours. Elle m’a donné l’occasion d’avoir des conversations enrichissantes avec des leaders œuvrant dans divers secteurs et issus de différents horizons socioculturels. Le thème était « Leadership et le Canada que nous bâtirons », et je me rends compte que le Canada que je veux bâtir est inclusif, courageux et bienveillant. J’ai appris que nous pourrions tous concrétiser ce Canada en étant attentifs, ouverts d’esprit et réceptifs devant la différence. Si vous êtes prêt à prendre part à un programme de développement professionnel qui remettra vos vues en question, vous permettra de nouer des relations durables et fera de vous un meilleur leader, la GGCLC est pour vous. Accrochez-vous bien et préparez-vous à vivre une expérience inoubliable.
Gail Bannister-Clarke (2017)
Membre exécutif, Fédération des enseignantes et des enseignants de l’élémentaire de l’Ontario (FEEO)
Vice-présidente, section locale de la FEEO, Peel

J’ai encore dans mon cœur les expériences que j’ai vécues lors de la CCGGL. J’ai été policière à Toronto pendant une vingtaine d’années et bénévole dans des régions très pauvres un peu partout dans le monde. Mais mon voyage au Nunavut a changé mes vues sur le Canada. Quant à eux, les leaders que j’ai rencontrés ont remis mes opinions en question. La Conférence m’a permis de réfléchir à ma propre vie et à ma contribution à l’avenir de notre pays. J’ai été très émue. C’est à ce moment que j’ai décidé de poser ma candidature au poste de chef de police adjoint du Service de police de Toronto. Autour de moi, cette énorme décision en a surpris plus d’un. Cependant, lorsque je suis rentrée chez moi, mon désir de jouer un plus grand rôle dans le processus de réconciliation et de laisser en héritage aux futures générations les fruits d’une réparation s’était clairement précisé. La Conférence a changé le cours de ma carrière. De manière plus importante, le fait d’entendre des Inuits raconter leurs histoires m’a transformée positivement. Je ne regretterai jamais d’avoir saisi cette occasion de vivre l’expérience d’une vie.
Shawna Coxon (2017)
Chef de police adjointe
Service de police de Toronto

Cela peut paraître paradoxal, mais plus on accède à des postes de direction assortis de hautes responsabilités, plus on se sent seul. Je l’ai constaté il y a quelques années. Je trouvais de moins en moins de collègues à qui demander un avis ou une opinion concernant mes projets locaux, régionaux et nationaux. Je suis ainsi devenue de plus en plus détachée de moi-même et de mon entourage. La CCGGL a étudié cette question d’une façon unique, c’est-à-dire en faisant voyager ensemble divers leaders à mi-carrière pendant deux semaines pour où amorcer la déconstruction des réalités économiques et culturelles d’une province. Les groupes ont finalement déterminé une vision commune de la construction d’un meilleur Canada. Pendant l’étape de déconstruction/reconstruction, j’ai reconsidéré ma propre vision des choses. Ce qui a fait de nous des leaders ne nous mènera pas là où nous voulons aller. La CCGGL m’a fourni l’occasion rêvée de « bâtir » la chef de file que j’espère être plus tard. Elle a renouvelé et élargi ma vision de notre pays, ce qui m’aidera à jouer un rôle dans la préparation de l’avenir florissant du Canada.
Dr Alika Lafontaine (2017)
Fondateur, Alignment by Design Labs et Indigenous Health Alliance

La Conférence canadienne du Gouverneur général est tellement plus qu’une simple conférence. C’est une occasion d’en apprendre plus à propos de son pays, et d’être inspiré par d’innombrables exemples de leadership tels que les conférenciers, les leaders issus des différentes collectivités ainsi que les autres participants. Cette aventure, qui nous fait vivre plusieurs expériences à la fois excitantes et inattendues, créer des opportunités pour en apprendre plus sur soi-même, mais surtout à propos des autres. Je considère chaque membre de notre groupe d’étude de la Saskatchewan comme un mentor qui me guidera durant mon cheminement pour devenir un meilleur leader, d’inspirer les autres, et d’avoir une influence positive au sein de ma collectivité. La CCGGL est une expérience qui durera toute une vie. Je suis très fière d’être maintenant une ancienne du programme.
Tina Montgomery, P.Eng., M.Eng. (2017)
Doyenne, École des Métiers et technologies appliquées
Collège Boréal

Près d’un an après mon passage à l’édition 2017 de la CCGGL, il m’est toujours difficile d’exprimer à quel point la conférence m’a changé en tant que leader, autant sur le plan professionnel que personnel. J’ai appris à utiliser ma voix au sein de mon milieu de travail et surtout d’en comprendre son importance. Le fait que mon groupe d’étude me voyait comme un leader, considérait mes arguments et perspectives, en plus de me demander mon opinion, m’a permis d’augmenter la confiance que j’ai envers moi-même. La Conférence a généré tellement de nouvelles idées et objectifs que j’en ai ramené plusieurs au sein de ma communauté à Kahnawake. L’horaire intense de la CCGGL m’a appris à mieux gérer mes priorités et foncer à travers les journées de plus de 12 heures. L’auto-réflexion fait maintenant partie de mon rituel quotidien, un concept que j’ai gardé de nos longues séances de discussions de groupe à tous les soirs. En tant que Mohawk des Premières Nations, j’ai trouvé que l’ajout d’une composante sur les peuples autochtones et des réalités associées à notre culture au sein de la Conférence fut extrêmement rafraichissant et encourageant. Mon expérience autour de ce thème fut déterminante, et je sais qu’elle le fut tout autant, sinon plus, pour les membres de mon groupe qui ne sont pas autochtones. Je peux affirmer avec certitude que leurs perspectives du Canada a changé considérablement, nous permettant de se rapprocher et tisser des liens plus solides entre nous.
Karlie Marquis (2017)
Gestionnaire des Finances
Mohawk Council of Kahnawake

Comment décrire une telle expérience aussi unique, aussi magique et transformatrice que la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership ? J’ai vite vu qu’il s’agissait de bien plus qu’une « conférence sur le leadership ». C’était une occasion de mieux comprendre un pays rendu extraordinaire par ses habitants extraordinaires. Une occasion de connaître des meneurs exceptionnels et de voyager avec eux. Une occasion de réévaluer nos vues et d’apprendre des choses incroyables sur nous-mêmes. Une occasion d’engager des conversations qui aideront à bâtir un Canada plus fort. On a aussi la chance d’admirer pendant deux semaines la beauté de notre pays. Mais la Conférence a surtout pour sujet les gens qu’elle permet de rencontrer et une vision collective d’un espoir dans l’avenir. Depuis mon retour de la Conférence 2017, je considère comme un privilège le fait d’avoir fait partie d’un groupe de Canadiens si fantastique et je veux tous les jours faire de mon mieux pour bâtir un meilleur Canada.
Jacob Abella (2017)
Directeur exécutif, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Gouvernement du Canada

La CCGGL m’a marqué sur les plans personnel et professionnel. Les semaines intenses que j’ai vécues avec l’équipe de la Colombie-Britannique m’ont rendu meilleur parce qu’elles m’ont fait découvrir les réalités de notre pays vécues par différents autres Canadiens. J’ai appris qu’il était essentiel de remettre en question mes propres perceptions et croyances et de m’ouvrir à diverses vues afin de devenir un leader plus solide en tant qu’entraîneur, que père ou que négociateur en chef. J’ai aussi compris que le statu quo était inacceptable. Il se présente souvent des occasions de faire du Canada un endroit où la vie est toujours plus douce. Pour les saisir, les leaders doivent accepter de se fier aux autres et s’efforcer d’innover tout en faisant preuve d’un solide esprit communautaire. Depuis notre voyage d’étude, mon aventure se poursuit grâce aux liens durables et aux conversations que j’ai avec mes ex-coéquipiers.
Matt Hiltz (2017)
Directeur général
Syndicat des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick

Notre grand pays peut parfois paraître trop vaste, nous donnant l’impression d’être trop loin les uns des autres pour partager quoi que ce soit. En tant que leader dans le domaine des arts et de la culture, ce sentiment d’isolement semble encore plus profond puisque le monde des arts est plus souvent qu’autrement local. Il ne m’a fallu que 10 minutes au sein de la CCGGL pour dissiper mon sentiment d’isolement. Ce fut un honneur et une source d’inspiration de voir tous ces futurs leaders Canadiens se rassembler, et d’imaginer comment le Canada pourrait être encore meilleur. Quel plaisir ce fut de faire la connaissance de nouveaux collègues, amis et futurs alliés, et de partager ensemble cette aventure intense. La CCGGL fut une expérience dont je n’oublierai jamais.
Gideon Arthurs (2017)
Chef de la direction
École nationale de théatre du Canada

Cette expérience a réellement changé la façon dont j’aborde les gens, les défis et la vie en général. Elle a eu une incidence tangible tant sur ma vie personnelle que professionnelle. C’était une occasion unique de prendre un peu de recul et de réfléchir à ma vie en tant que Canadien et en tant que leader dans mon milieu, ainsi qu’à la plupart des aspects de la vie en général. J’ai été exposé à des réalités qui vous font réévaluer la façon dont les choses devraient être pour tous les Canadiens en ce qui concerne l’égalité des chances, les pratiques commerciales et les initiatives du gouvernement. La conférence m’a donné l’occasion d’interagir avec des leaders provenant de tous les milieux et qui ont de l’influence dans leur propre domaine et leur propre province. La qualité des enseignements et toutes les discussions en profondeur que j’ai eu l’occasion d’avoir avec eux ont rendu cette expérience très enrichissante pour moi. Cette expérience est un catalyseur qui m’aidera désormais à prendre de meilleures décisions dans tous les aspects de ma vie. En tant qu’ancien du programme, mon défi et ma responsabilité consistent à faire une meilleure contribution à la société, tout en exerçant une influence en tant que leader pour le plus grand bien de tous.
Sébastien Beauchamp (2015)
Vice-président, Affaires gouvernementales, politique publique et accès aux marchés, Baxter Corporation

Travaillant pour une compagnie qui investit fortement dans le développement du leadership et qui déploie des efforts pour être une entreprise socialement responsable, je suis arrivé à la CCGGL avec un esprit ouvert, mais une pointe de scepticisme sur ce que j’allais apprendre en deux semaines avec un groupe d’étrangers. Je suis ressorti de la CCGGL avec de nouveaux amis exceptionnels, une meilleure compréhension de ce qui fait la grandeur de notre pays, une lentille plus large à travers laquelle regarder le monde, ainsi qu’un champ de vision élargi pour prendre des décisions personnelles et professionnelles. Là où il n’y avait auparavant qu’un seul facteur-clé, il s’y trouve maintenant des considérations d’ordre financier, environnemental et social. Si on veut avoir un Canada prospère, il faut trouver un juste équilibre entre toutes ces considérations… Je comprends cela maintenant, et j’ai un rôle à jouer dans le maintien de cet équilibre. J’ai assisté à beaucoup de séances de formation et de perfectionnement professionnel durant ma carrière, mais aucune n’est comparable à la CCGGL.
Andrew K. Mackay (2015)
Gestionnaire national de la vente au détail de carburants, Imperial Oil

Ayant travaillé dans les secteurs public, privé, universitaire et sans but lucratif dans des domaines très variés allant du droit à la technologie, en passant par les soins de santé, l’éducation, etc., j’ai assisté à quelques conférences, mais la CCGGL a été l’événement le plus enrichissant auquel j’ai participé. J’ai appris plus sur le Canada et j’ai visité plus d’endroits au pays que je n’aurais jamais pensé pouvoir faire en deux semaines. J’ai rencontré des gens merveilleux de tous les horizons que je n’aurais jamais rencontrés autrement. La CCGGL était intense et comportait beaucoup de voyages et beaucoup de longues conversations stimulantes, sans compter qu’elle offre les meilleures occasions de réseautage qui soient. C’est une conférence que je recommande fortement.
Jake Hirsch-Allen (2015)
Gestionnaire des relations d’entreprise, LinkedIn

Ce que la CCGGL m’a surtout appris, c’est que les leaders doivent être plus curieux et toujours conscients de leur évolution personnelle pour mieux servir le Canada. Pendant quinze jours inoubliables, la CCGGL nous a permis d’expérimenter avec une panoplie de perspectives, et d’explorer des initiatives axées sur la résolution de problèmes. Lors de notre incursion au cœur de la vie de Canadiens en régions urbaines et rurales, ainsi que dans des réserves et collectivités plus éloignées, un sentiment d’urgence est né en moi et mes idées ont changé. Depuis, ma vie professionnelle n’est plus la même. Je suis grandement reconnaissante de cette opportunité qui m’a permis d’élargir ma vision.
Sandra Laronde (2004)
Fondatrice et directrice artistique chez Red Sky Performance et directrice, Arts indigènes, au Banff Centre

Je trouve difficilement les mots pour exprimer tout ce que cette conférence a fait pour moi, non seulement en tant que leader, mais comme Canadienne et comme être humain. Elle amène un groupe de leaders compétents et talentueux à remettre en question leur façon de penser et à examiner différents enjeux au Canada. Cette conférence est conçue pour permettre à chaque participant d’examiner ses propres points de vue, tout en apprenant et en comprenant les points de vue d’autres leaders provenant de divers milieux. Cela vous force à sortir de votre zone de confort et, par le fait même, renforce vos capacités de croissance et d’autoréflexion. L’effet de cette conférence se prolonge bien au-delà du dernier jour de la tournée et, si vous vous ouvrez aux possibilités qu’offre cette merveilleuse expérience de toute une vie, vous ne pourrez faire autrement que devenir un meilleur leader, un Canadien plus fort et une personne plus bienveillante et plus compatissante.
Marie Buchan (2015)
Négociatrice et adjointe administrative du président, TUAC, section 832

La Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership a été une expérience formidable! J’ai beaucoup aimé le fait de débuter l’événement par des conférenciers stimulants qui m’ont donné une lentille à travers laquelle observer les organisations que nous avons visitées pendant le voyage d’étude. Apprendre la théorie et la voir ensuite être mise en pratique m’a réellement aidé à consolider l’apprentissage. Maintenant que je suis de retour chez moi, je travaille fort pour mettre les théories en pratique parce que j’ai vu comment elles ont aidé les organisations à devenir fructueuses. Et, bien sûr, c’était absolument incroyable de visiter Terre-Neuve-et-Labrador pendant deux semaines. Nous avons vu des paysages magnifiques (peut-on jamais se lasser d’admirer des icebergs?), rencontré des gens exceptionnels, dégusté des mets succulents (la morue me manque!), et j’avais les meilleurs compagnons de voyage qui soient! Merci!
Rebecca Alty (2015)
Conseillère municipale, Yellowknife
Directrice, Communications et développement communautaire
AVENS – Une communauté pour les aînés

Je ne peux pas décrire le profond effet que cette conférence a eu sur moi. Il n’existe aucun autre événement au Canada où des leaders émergents peuvent mettre leurs compétences à l’épreuve, être sensibilisés aux enjeux, élargir leurs horizons et rencontrer des personnes engagées de partout au pays. Bien que la conférence comme telle était courte comparativement à la durée de toute une carrière, elle a marqué un tournant dans ma vie et je sais qu’elle sera toujours une source d’inspiration pour moi. Je n’aurais jamais pu réunir le réseau de personnes extraordinaires que je connais maintenant, même si j’y consacrais les cinquante prochaines années! La conférence m’a appris que tous ces points de vue – les miens et les leurs – me seront utiles dans mon propre parcours de leadership. Même si votre horaire est déjà très chargé, prenez le temps de poser votre candidature – vous ne le regretterez pas.
Alissa Barton (2015)
Directrice des programmes pour employés
Infrastructure Ontario

La Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership a été une occasion unique pour moi de prendre conscience d’enjeux sociaux, économiques, politiques et environnementaux d’une autre région du pays, occasion difficilement possible par ailleurs. Les deux semaines investies dans ce programme ont fait de moi un leader plus informé et plus pertinent. Mais surtout, les gens que nous avons rencontrés formellement, ainsi que ceux avec qui j’ai eu le plaisir de partager quotidiennement cette expérience m’ont enrichi comme individu et comme citoyen. Il ne fait aucun doute qu’il s’agit de la plus belle expérience de développement personnel et professionnel de ma carrière.
Stéphane Vaillancourt (2012)
Président – directeur général
Les YMCA du Québec

Super ! Le fait de participer à la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership a été pour moi une excellente expérience et un réel privilège. En explorant la Colombie-Britannique en avion, en bateau, en autobus et en train avec un groupe divers de Canadiens talentueux, j’en ai appris beaucoup sur le leadership et les collectivités durables. L’engagement que manifestaient les gens que nous avons rencontrés envers la solidité de leurs communautés nous a fortement inspirés. Un an s’est déjà écoulé depuis cette aventure, et mon groupe d’étude s’est réuni à nouveau et prévoit le refaire. Si vous souhaitez saisir cette occasion, posez votre candidature. Ça changera votre vie.
Will Paterson (2012)
Économiste principal, Marchés financiers, Direction de la politique du secteur financier
Finances Canada

La Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership 2012 a marqué ma vie personnelle et professionnelle de manière déterminante. J’ai eu le privilège de coprésider le groupe d’étude du Nunavut, que composaient des dirigeants parmi les plus dynamiques et engagés venus de partout au Canada. Malgré la diversité de nos domaines d’activité (syndicalisme, entreprise, gouvernements, organismes sans but lucratif), nous partagions tous un désir d’apprendre et souhaitions ardemment faire changer les choses. La Conférence a surpassé toutes mes attentes et représente une des expériences les plus exceptionnelles de ma vie. Grâce à elle, j’ai pu beaucoup mieux apprécier la richesse et la diversité de notre pays. La Conférence est une expérience axée sur une vision et sur l’innovation qui met les participants au défi d’aller plus loin que leurs préconceptions ainsi que de repousser les limites de leurs aptitudes de leader. Ce n’est pas une conférence à laquelle on assiste, c’est une conférence qu’on vit.
Xavier M. Milton (2012)
Porte-parole à la négociation du secteur public
Fédération de la santé et des services sociaux – CSN
Confédération des syndicats nationaux (CSN)

Ma participation à la CCGGL en 2012 est l’une des expériences liées au leadership qui auront le plus marqué ma carrière. Ces deux semaines passées au Nunavut, dans certaines des communautés les plus éloignées au Canada, au cœur de groupes de personnes brillantes et riches en expériences, resteront une étape exceptionnelle de ma vie. Je ne vois plus le Canada ni mon rôle dans le milieu des affaires et dans la société de la même manière. Ma fierté d’être canadienne et ma foi en mes concitoyens et nos futurs leaders s’en sont trouvées grandies.
Michele Harradence (2012)
Vice présidente, Transport de gaz et opérations intermédiaires
Enbridge

La Conférence a été pour moi une occasion unique d’étudier et de comprendre le processus décisionnel des leaders canadiens. J’ai constaté que chacun abordait un problème ou une conjoncture de son propre point de vue, et que pour progresser, nous devons respecter nos différences. Les Autochtones ont d’importantes perspectives et expériences à partager, et la Conférence constitue une plateforme propice à une écoute, un apprentissage, des échanges et une croissance nécessaires à l’apport de changements constructifs dans les communautés du pays entier. J’estime qu’une conférence de cette envergure suscite une réelle prise de conscience et un enrichissement notable sur les plans personnel ainsi que professionnel.
Clayton Norris
Vice-président, Services aux Autochtones
MNP LLP

La Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership m’a donné la chance de rencontrer des gens compatissants, de devenir plus indulgente et de mieux comprendre les autres membres de mon groupe d’étude, d’autres participants à la Conférence venus de secteurs d’activité ainsi que d’industries de tous types, et des Canadiens qui se battent pour améliorer leur vie et celle de leurs collectivités. Il serait pratiquement impossible de sortir inchangé d’une telle expérience enrichissante, de ne pas avoir grandi personnellement. Le mouvement syndical industriel mondial est fier d’avoir pour devise « une attaque contre l’un d’entre nous est une attaque contre nous tous ». Mon expérience de la CCGGL me porte à croire que cette devise s’applique également aux Canadiens et à leur pays.
Angela Talic (2012)
Vice-présidente
Syndicat international des débardeurs et des magasiniers

Jusqu’à ce jour, la CCGGL a représenté l’évènement le plus transformateur de ma vie. Elle a changé ma vision des choses définitivement et de deux façons. Premièrement, elle m’a permis d’explorer d’autres régions du Canada, de rencontrer les gens qui les ont façonnées, ce qui m’a inspiré d’autant plus de respect pour le peuple canadien. Deuxièmement, elle m’a mise au défi dans des environnements extrêmes en compagnie de leaders aux opinions variées. La Conférence a ouvert mes horizons et j’en suis heureuse. Ayant vécu en tant qu’athlète et que cadre l’expérience inoubliable que sont les Jeux olympiques, je nourrissais d’énormes attentes. La Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership a mis la barre encore plus haute.
Julia Rivard (2012)
Associée principale
Code and Mortar

Je tire encore des enseignements de la CCGGL 2012. Je me rappelle certaines choses dites, faites ou observées lors de notre voyage d’étude, j’inclus ce que j’ai appris de nouveau dans mon travail, et mes souvenirs me font sourire. La Conférence vous montrera que vous avez beaucoup à apprendre et à partager. C’est une opportunité sans égale de mieux connaître votre pays, de mieux vous connaître vous-même et de tisser des liens avec un groupe de gens qui enrichiront votre vie. Ce qui prime, c’est l’écoute, l’apprentissage, les débats et la compréhension, plutôt que les réunions, les emplois du temps et les échéances. Nul besoin de vous rappeler de « vivre le moment », parce que le moment vous submerge. Merci de m’avoir permis de saisir cette occasion et d’avoir vu en moi un leader dont je ne soupçonnais pas la présence. Oui, je suis un leader, un leader qui continuera à grandir.
Barbara Cape (2012)
Présidente
Syndicat international des employés de services de l’Ouest

Prendre part à la CCGGL était la meilleure chose à faire pour un leader potentiel comme moi. J’ai pu mieux définir mes objectifs et me remettre en question. Cette aventure m’a révélé mes possibilités. C’est incontestablement l’expérience la plus positive sur le plan professionnel que j’ai eu la chance et le plaisir de vivre.
B.G. (Brad) Brake (2012)
Maire de Fort Smith, Territoires du Nord-Ouest

La Conférence constitue une expérience avantageuse pour les dirigeants syndicaux émergents et une occasion exceptionnelle de réseauter. Elle élargit les horizons des participants et donne lieu à des rencontres uniques où des gens provenant de divers milieux sociaux et professionnels remettent leurs points de vue en question, échangent des idées, font des découvertes et débattent amicalement.
Leo Gerard
Président international
Métallurgistes unis d’Amérique

Si vous avez le bonheur d’être choisi pour y participer, saisissez cette occasion unique qu’est la CCGGL, car vous y apprendrez beaucoup sur vous, sur le leadership et sur le Canada. J’ai été très heureux de prendre part à la Conférence durant ces deux semaines malgré mon emploi du temps chargé. J’ai fait de multiples découvertes concernant le monde qui existe à l’extérieur de ma sphère d’activité. J’ai fait plusieurs découvertes concernant notre beau pays que j’apprécie dorénavant encore davantage, étant moi-même immigrant. Je sais maintenant qu’il n’existe aucune « façon idéale de diriger ». J’ai appris que chaque jour, des femmes et des hommes dévoués, travailleurs et intelligents issus de toutes les couches de la société s’efforcent de faire du Canada un meilleur pays, un geste à la fois. De manière plus importante, j’ai appris qu’il existe plus de ressemblances que de dissemblances entre les Canadiens.
Ali Salahuddin (2012)
Directeur général sénior
Financière Manuvie, Gestion de l’actif

J’ai eu l’occasion exceptionnelle de visiter les Territoires du Nord-Ouest pendant huit jours en compagnie de quatorze leaders fantastiques, et j’ai rapidement compris que l’objectif de notre voyage résidait dans le voyage lui-même. Nous avons pris part à d’enrichissantes conversations à deux et à plusieurs dans des autobus, des bateaux, des avions (beaucoup d’avions), des salons et des salles de conférences. J’ai appris beaucoup de choses sur la manière de bâtir une nation et sur les forces que cela nécessite. La CCGGL a consolidé ma compréhension de l’action collective et du processus de construction d’un pays. Cette expérience a complètement changé mes vues sur le Canada et mon engagement envers lui.
Lekan Olawoye (2012)
Directeur général, For Youth Initiative (FYI) et président, Premier’s Council on Youth Opportunities

Quelle façon extraordinaire de connaître le Canada et sa diversité géographique à travers les yeux de nos concitoyens ! Cette expérience permet d’entrer dans le cœur et dans l’esprit des Canadiens. Elle réaffirme les valeurs canadiennes tout en nous éduquant sur des opinions qui nous étaient jusque là inconnues ou mal connues. Le manque de sommeil et une certaine surcharge sensorielle rendent l’aventure encore plus intense. Ma participation à la CCGGL m’a rendu « encore plus canadien ».
Noble C. Chummar (2012)
Associé, Cassels Brock & Blackwell LLP

Les grandes attentes que j’avais en arrivant à la Conférence ont été complètement surpassées avant même la fin de la plénière d’ouverture. Je n’oublierai jamais les dix jours où j’ai découvert le visage moins familier de la plus riche province du Canada avec des gens que je venais de rencontrer, et où j’ai vu l’Alberta sous un nouveau jour. Notre voyage d’étude a pris une tournure toute autre que celle que nous avions imaginée, et c’était très bien ainsi. Où d’autre pourriez-vous vivre une telle expérience en compagnie de 17 inconnus venus d’un océan à l’autre (et à l’autre !) détenant des compétences diverses allant du sirop d’érable jusqu’au droit, et avec qui vous formez une équipe soudée qui gardera des liens pour la vie ? Incomparable est un mot qui ne suffit pas à qualifier la Conférence est incomparable.
Daniel Campbell (2012)
Chef de secteur, TCI
Agence de promotion économique du Canada atlantique, Île-du-Prince-Édouard

J’ai toujours cru que je voyais le monde avec un esprit ouvert, jusqu’à ce que la CCGGL élargisse vraiment mes horizons. Cette expérience nous a incités à penser et à agir autrement qu’à l’ordinaire, à considérer les forces de chacun et à nous mettre dans la peau des autres pendant deux semaines. Les gens que nous avons rencontrés dans les communautés que nous avons visitées nous ont présenté des tranches de vie réelles, stimulantes et, parfois, bouleversantes. Aucun lieu de travail, aucune école ne peut apporter un tel degré d’apprentissage et de compréhension du Canada. Nous avons grandi en prenant contact avec d’autres Canadiens dans des prisons, dans des salles de conseil d’administration, lors de repas communautaires, dans des maisons de jeunes et dans des mines souterraines. Aujourd’hui, je désire encore plus faire changer les choses pour le mieux, pour les Canadiens. En tant qu’ancien de la CCGGL, c’est tout simplement ma responsabilité.
Brooke Yeates (2012)
Chef de la gestion du changement – systèmes d’entreprise
Vale Limitée

La conférence à constitué un véritable élan pour moi au niveau social et professionnel. Mon implication s’est concrétisée notamment par un engagement accru sans ma communauté, je siège maintenant un bureau exécutif de la plus importante organisation internationale en éducation représentant 32 millions de membres dans 171 pays et territoires (Internationale de l’Éducation). Je me suis impliqué auprès de groupes de chômeuses et chômeurs québécois, auprès de personnes démunies et j’ai même pu rendre hommage lors du Congrès internationale de l’Internationale de l’éducation à Ottawa en juillet dernier au Chef Wilton Littlechild commissaire de la Commission de vérité et de réconciliation. Notre rencontre lors de la tournée du groupe d’étude avec les victimes de pensionnats autochtones a laissé au fond de moi la volonté de travailler à défendre les droits des personnes autochtones et en particulier, des femmes disparues ou assassinée. La Conférence restera un évènement pivot de ma vie.
Daniel B. Lafrenière (2008)
Secrétaire-trésorier
Centrale des syndicats du Québec (CSQ)

Je n’aurais jamais imaginé que j’allais passer mon été à visiter le Nouveau-Brunswick à bord d’un autobus de l’ère disco en compagnie de fonctionnaires, de syndicalistes, de dirigeants d’entreprises et même d’un politicien péquiste, mais je ne regrette pas de l’avoir fait ! J’en ai beaucoup appris sur une région que je connaissais peu, sur l’action et l’engagement communautaires, et ce qui nous relie en une seule nation. J’ai aussi beaucoup appris de mes compagnons de voyage, et des admirables membres des communautés que nous avons visitées. Je recommande chaudement l’expérience.
Naheed Nenshi (2008)
Maire de Calgary

Ma participation à la CCGGL 2008 aura été l’une de mes meilleures expériences de croissance. Ce fut pour moi une belle occasion d’apprendre ce qui fait du Canada un si merveilleux pays, de réfléchir à des choses que nous tenons souvent pour acquises et de grandir intellectuellement en tant que Canadienne, que dirigeante et que personne. Nous n’avons pas à être tous d’accord sur les enjeux qui se présentent, mais nous devons écouter, apprendre et croître dans ce monde en constante évolution. La Conférence constitue une occasion fantastique de découvrir ce que le Canada a de meilleur à offrir.
L’Honorable Stéphanie Cadieux (2008)
Ancienne ministre du Développement de l’enfance et de la famille, Colombie-Britannique
Députée provinciale de Surrey-Panorama

Une expérience éducative, enthousiasmante et épuisante ! Sans conteste l’une des meilleures expériences de ma vie, tant sur le plan professionnel que personnel ! Croyez-moi, ce n’est pas ce à quoi vous vous attendez, c’est 100 fois mieux. Quand mon patron m’a demandé de poser ma candidature, tout ce qui m’est venu à l’esprit était la montagne de courriels qui m’attendrait à mon retour, et je n’étais ni emballée ni optimiste, ne voyant pas ce que j’allais retirer de la Conférence. Je croyais que mon esprit et mon cœur étaient déjà ouverts. Je croyais déjà comprendre le principe de diversité et sa valeur dans le monde et en affaires. Je croyais connaître notre grand pays. J’ai découvert qu’en fait, je ne savais pas grand-chose. La Conférence changera votre façon de penser, de travailler et, de manière plus importante, de vivre.
Elizabeth Fretheim (2008)
Directrice, stratégie commerciale et durabilité – Logistique
Walmart

La Conférence, pour moi, ça été 15 jours d’inconfort, de stress, de questionnements, de discussions, d’éveil, de consensus et d’énergie nouvelle. J’ai été confronté à des réalités troublantes dans tous les endroits que notre équipe a visité. Une expérience inoubliable et enrichissante qui nous oblige à penser autrement pour la suite des choses.
Benoît Celestino (2008)
Président national
Syndicat des technicien(ne)s et artisan(e)s du réseau français de Radio-Canada (STARF)

Ma participation à la Conférence canadienne du gouverneur général sur le leadership m’a profondément marquée. Deux semaines de rencontres fascinantes, de discussions animées, de remises en question d’idées préconçues et l’assurance que nous sommes tous des leaders chacun à notre mesure. Sillonner Terre-Neuve-et-Labrador en compagnie de leaders d’horizons fort divers m’a permis d’analyser certains enjeux de notre société sous des angles insoupçonnés et a profondément changé ma façon de travailler. Une expérience humaine fascinante à ne pas manquer!
Sophie-Emmanuelle Chebin (2008)
Associée
Arsenal Conseils

En tant que néo-Canadien, j’estime que la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership m’a aidé à mieux comprendre et à mieux prendre contact avec mon pays d’adoption. Pendant ces deux semaines, notre groupe d’étude a visité la Nouvelle-Écosse. Nous avons rencontré des dirigeants et des parties prenantes, des gens remarquables qui font quotidiennement avancer leurs communautés. Nous avons discuté d’enjeux importants et forgé de solides amitiés avec des personnes différentes dont nous n’aurions jamais fait la connaissance au cours de notre vie normale. J’ai assisté à plusieurs cours sur le leadership au fil de ma carrière, et je peux affirmer que bien peu d’entre eux peuvent m’ont apporté autant que la Conférence. Elle constitue indubitablement l’expérience de toute une vie !
Amrit Mehta (2008)
Directeur général, Gestion du portefeuille GM (Amérique du Nord) et Chevrolet/GMC (Mondial)
General Motors

La Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership 2008 a été un voyage remarquable où nous avons découvert : l’interrelation entre les secteurs, diverses approches de leadership, les nombreux visages de notre merveilleux pays, de nouveaux amis et réseaux, et qui nous sommes vraiment. La courte durée de ce voyage (bien que 2,5 semaines aient semblé beaucoup au départ, c’est bien peu, tout considéré) n’a fait que rendre les choses encore plus extraordinaires. La Gouverneure générale était elle-même très présente et a beaucoup impressionné les participants, tout comme l’ont fait plusieurs autres conférenciers et participants. J’ai été honorée d’être sélectionnée pour la cohorte de 2008. Je recommande l’expérience à tous ceux et celles qui s’intéressent à l’édition 2012.
Elisa Campbell (2008)
Directrice, Politique et gestion de l’hébergement
Metro Vancouver

En participant à la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership 2008, j’ai eu l’occasion exceptionnelle d’apprendre auprès de dirigeants canadiens et étrangers réputés. La chance de pouvoir écouter, s’éduquer et interagir avec des dirigeants, des conférenciers et d’autres participants dans des contextes officiels et officieux nous a permis d’ouvrir des dialogues francs, respectueux et divers sur les façons de faire connaître le succès aux communautés du Canada et du reste du monde. J’ai appris autant sur moi-même que sur mes collègues. C’est là que nous avons pu constater comment des dirigeants sont allés au-delà de leurs « zones de confort » personnelle et professionnelle pour que les autres membres de leurs communautés bénéficient d’un milieu de vie meilleur et plus sûr. J’ai mis six mois à assimiler ce que j’avais vécu avant d’appliquer ce que j’avais appris à ma carrière et à ma vie communautaire.
Scott Tod (2008)
Ancien sous-commissaire
Police provinciale de l’Ontario

Aucune autre expérience d’apprentissage du leadership n’a pour classe notre grand pays, ses communautés diverses et sa géographie immense. Fait peu courant, les participants, tous des dirigeants provenant de tous les milieux professionnels du Canada étaient les professeurs et mentors les uns des autres. Deux semaines où l’on est confronté à des enjeux, environnements et circonstances socio-économiques pour la première fois dans bien des cas. On constate soi-même les succès, les luttes et les innovations qui marquent la vie de nos concitoyens canadiens et de ceux qu’ils représentent. C’est une occasion pour vous et votre groupe de présenter, de remettre en question et de débattre des nombreux enjeux d’intérêt public, qui vous en apprendra plus sur votre pays et sur vous-même que tout autre cours ou atelier. Les amis et collègues que j’ai rencontrés ont eu une influence positive et durable sur mon développement professionnel et personnel.
Riel Bellegarde (2008)
Président et chef de la direction
Saskatchewan Indian Institute of Technology

Ce fut pour moi un honneur de prendre part à la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership 2008 et d’être du groupe d’étude qui a visité Terre-Neuve-et-Labrador. La côte est nous a ravis et nous avons été bien accueillis partout. Mes coéquipiers étaient des professionnels actifs dans divers domaines, ce qui rendait les choses intéressantes. Je suis fière d’avoir été des leurs. Nous voyagions chaque jour, devions nous lever tôt et discutions tard le soir. C’était épuisant mais très satisfaisant. Je chérirai toujours mes souvenirs de cette expérience que je recommande à tous.
Regilee Adla (2008)
Gestionnaire par intérim, Finances et administration
Ministère de la Culture, de la Langue, des Aînés et de la Jeunesse, Gouvernement du Nunavut

Je pourrais dire que ma participation à la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership 2008 a changé ma vie, mais cela ne serait pas suffisant. Cette occasion de vivre une expérience globalisante au sein d’un groupe de collègues issus de différents milieux a été pour moi un véritable cadeau. Bien que je sois née au Canada, je n’ai découvert ma fierté pour lui que grâce à la Conférence. Je vois maintenant d’un œil nouveau des notions comme le leadership, la communauté et d’autres sujets qui touchent notre pays. L’expérience m’a menée beaucoup plus loin que je ne l’aurais imaginé, a remis en question ma conception de mon rôle dans ma propre communauté. J’ai été exposée à des idées, des histoires et des points de vue comme je ne l’aurais jamais été ailleurs. J’ai eu la chance de prendre part à des dialogues stimulants sur les qualités qu’un dirigeant doit posséder pour faire évoluer une communauté et notre pays. On peut vraiment dire que ce type d’expérience change une vie !
Michelle M. Campbell (2008)
Présidente et chef de la direction
St. Joseph’s Health Care Foundation, London, Ontario

J’ai été honorée d’être parmi les Canadiens choisis pour vivre cette expérience personnelle qu’est la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership. J’ai encore les larmes aux yeux quand je pense, des années plus tard, à tous les gens extraordinaires que j’ai rencontrés dans les communautés que j’ai visitées. La fierté que j’ai éprouvée pour leurs réalisations collectives m’a rendue encore plus fière de mon pays. Ma participation à la Conférence m’a transformée personnellement, a fait de moi une meilleure dirigeante. Il était particulièrement gratifiant de s’immerger dans cette diversité : on doit être prêt à sortir de son cocon pour pleinement tirer avantage de cette expérience exceptionnelle. Je crois qu’elle m’a rendue meilleure. Je suis reconnaissante de l’avoir vécue et je n’y changerais rien du tout.
Darla Deguire (2008)
Représentante régionale, région des Prairies
Congrès du travail du Canada

Le Canada m’a semblé plus grand et plus petit à la fois dans le cadre de la Conférence 2008. Nous avons vécu cette expérience dans une partie du pays très diverse avec des gens qui représentaient la diversité de leur province. Je me rends compte que lorsque nous voyions tous d’un œil différent nos expériences passées, nous trouvions aussi un lien commun entre elles. Au lieu de les diviser, l’expérience a rapproché les membres de notre groupe. Ces deux semaines ont été fabuleusement enrichissantes et j’encourage les gens à qui l’occasion se présentera de la saisir. La Conférence a fait de moi un meilleur Canadien et un meilleur dirigeant. J’espère en faire profiter ceux qui m’entourent.
Byron Goerz (2008)
Président
Ensemble environnemental, technique et opérationnel
Syndicat des employées et employés de service et du gouvernement de la Colombie-Britannique

Un ancien de la Conférence 2004 m’ayant poussé à participer à l’édition 2008, je savais mieux que les autres participants ce qui m’attendait. Cela dit, la Conférence a quand même dépassé mes attentes. La chance de rencontrer des gens de tous les milieux, de voir un groupe de gens qui ne se connaissaient pas se rapprocher et tisser des liens d’amitié en à peine plus de deux semaines : voilà une expérience qui me restera précieuse. Notre visite d’étude nous a beaucoup appris, mais nous avons aussi beaucoup appris les uns des autres. Je suis revenu de la Conférence avec une meilleure idée de ce que je voulais faire de ma vie.
David Black (2008)
Président
MoveUP

Avec trois ans de recul pour analyser ce que j’ai vécu à la Conférence d’étude canadienne du Gouverneur général de 2000, je peux dire que j’ai une vision plus large du Canada et de ses enjeux de société. J’en sais plus sur la Nouvelle-Écosse, bien sûr, mais aussi sur moi-même et mes propres capacités. Mes collègues de tournée m’ont aidé à réaliser mon potentiel, ce qui m’a donné plus de confiance pour continuer à faire ce que je faisais, créer des ponts entre les cultures par le développement communautaire. D’ailleurs, j’ai lancé ma propre firme de consultation depuis, une décision que j’attribue à l’expérience acquise à cette occasion.
Francis Erasmus (2000)
Président, Bridging Circles

J’y allais pour me faire brasser. Il faut savoir se laisser influencer. Il faut être très, très ouvert d’esprit. J’ai appris que rien n’est tout noir ou tout blanc, mais qu’il y a beaucoup de nuances de gris.
Claude Pinard (2000)
Vice-président, Communications, Saputo Inc.

Dans notre secteur d’activité, on croit que les gens se comportent en fonction d’une façon de penser qui, elle-même, est basée sur certaines valeurs et expériences. Je peux affirmer que ma participation à la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership 2004 a changé mes propres vues sur des enjeux importants qui concernent notre pays. J’ai notamment saisi une autre facette du mot communauté en marchant dans la région Est de Vancouver, et j’ai appris l’histoire des Premières Nations, découvrant par la même occasion les difficultés et les défis qu’elles affrontent et sur lesquels se fondent leur perspective de l’autonomie gouvernementale. Pendant que je vivais ces moments parmi tant d’autres tout aussi mémorables en compagnie d’un groupe diversifié d’autres participants, je me suis dit que notre pays serait meilleur si chaque Canadien faisait comme nous. J’ai eu de la chance. À moi maintenant de partager ces précieux acquis.
François Hudon (2004)
Vice-président principal, Directions Québec et Atlantique
BMO Banque de Montréal

La Conférence a changé ma vie. J’ai non seulement ouvert un nouvel œil sur les différentes facettes de notre société, dont la pauvreté, l’analphabétisme, la maladie, les syndicats, les entreprises et les services sociaux, mais aussi sur moi-même et sur le pays où je vis et sur lequel j’exerce un certain impact. Je connais mieux la façon dont je peux influencer, modeler et appuyer une plus grande partie de cette terre qui est notre foyer, le Canada. La Conférence continue à influer sur mes décisions en tant que leader et sur ma vie personnelle. Merci infiniment à ceux qui m’ont permis d’y participer.
Alex Reed (2004)
Registraire / Directeur des services à la clientèle
Institut de technologie du Sud de l’Alberta

La Conférence canadienne du Gouverneur général 2000 a représenté pour moi une occasion exceptionnelle. Je la considère encore aujourd’hui comme une expérience d’apprentissage unique. J’ai eu le privilège d’être choisie, puis ensuite d’être mise en présence de nombreuses personnes venant de divers milieux. La Conférence m’a permis de mieux connaître mon pays, de mieux me connaître, et de voir comment je pouvais devenir une meilleure dirigeante. Elle m’a aidée à grandir sur les plans professionnel et personnel. La Conférence est une expérience à ne pas manquer.
Katya Laviolette (2000)
Vice-président, resources humaines, Transcontinental Media